Les moyens
mis en œuvre par le CNRA

En accueillant tous les acteurs français oeuvrant pour la résilience alimentaire, le CNRA structure une offre globale et cohérente à destination des territoires. Nous sommes ainsi en mesure d’orienter concrètement vers des actions et des outils prêts à être déployés.

Le baromètre

Le Baromètre de la Résilience Alimentaire a pour ambition de mesurer la résilience alimentaire d’un territoire, c’est à dire sa capacité à garantir la sécurité alimentaire de ses habitants en toutes circonstances, y compris et surtout en période de crise.

Il intégrera différents indicateurs analysant la capacité alimentaire et la vulnérabilité des territoires face aux multiples menaces.

Publié pour sa 1ère édition lors d’une Journée Parlementaire à l’Assemblée Nationale début 2021, il sera enrichi annuellement de nouveaux indicateurs qui tiendront compte des progrès et capacité d’action d’un territoire.
Des “coups de cœur” mettront en avant les territoires les plus résiliants.

Mesurer pour mieux agir” : C’est l’intention de ce baromètre qui propose un diagnostic des territoires comme base à des actions d’amélioration. Il s’agit d’un premier outil qui doit permettre aux parties prenantes d’identifier leurs forces et faiblesses et d’approfondir l’analyse.

La chaine de valeur

Les membres du CNRA représentent l’ensemble des maillons de la chaîne de valeur alimentaire. A titre individuel, ils ont développé de nombreuses compétences et savoir-faire :

  • Savoir-faire agro-écologique
  • Installation d’exploitations agricoles péri-urbaines
  • Equipements de transformation
  • Equipements de distribution et regroupement logistique
  • Digitalisation de l’offre, de l’Administration des ventes
  • Gestion du disponible et plan de production

Le CNRA a pour mission d’organiser une saine collaboration entre tous ses membres; aussi bien de façon verticale (entre les membres d’un même maillon) que de façon horizontale (au sein d’une filière locale).

Acteurs fournissant aux producteurs des services (énergie, formation, audit) ou des produits (semences, engrais, machine agricoles)

La mutualisation des moyens de tous ces acteurs doit permettre de faciliter la mise en place de nouveaux écosystèmes locaux en répondant aux problématiques rencontrées par ceux qui y travaillent déjà : producteurs, chambres d’agriculture, coopératives et autres organismes stockeurs, transformateurs, distributeurs, logisticiens, collectivités, communes et tant d’autres.

REJOIGNEZ LE CONSEIL NATIONAL POUR LA RÉSILIENCE ALIMENTAIRE

Vous voulez agir pour l’agriculture et l’alimentation locale ?

Menu