1. Accueil
  2. Actualités & informations
  3. Le CNRA et le Groupe SOS s’unissent pour la résilience alimentaire

Le CNRA et le Groupe SOS s’unissent pour la résilience alimentaire

Dans un contexte international qui souligne toujours plus les besoins de résilience et de souveraineté alimentaire, le Groupe SOS et le CNRA s’unissent. 

Pourquoi le groupe SOS ?

Le Groupe SOS est un groupe associatif leader de l’entrepreneuriat social en Europe.  Historiquement sur le social, il regroupe 650 associations, entreprises sociales et établissements qui luttent, agissent et innovent au profit des personnes en situation de vulnérabilité, des générations futures et des territoires. Depuis quelques années le groupe SOS s’investit dans la transition écologique et alimentaire, afin notamment d’apporter une alimentation saine à ses structures, et cherche dans le CNRA un outil d’accélération.

Son ambition est claire : à partir de ses besoins propres, créer un système alimentaire durable et concret pour tous qui redonne leur place aux produits et aux consommateurs, en tenant compte de 3 principes fondamentaux :

  • l’accessibilité physique et économique des produits,
  • la durabilité des produits,
  • l’accès à l’information.

A l’origine : un projet et des ambitions communes

Depuis la création du CNRA en Octobre 2020, nous œuvrons pour réunir et renforcer les initiatives en faveur du développement de la résilience alimentaire sur notre territoire. 

A travers ce rapprochement, le CNRA renforce :

  • sa reconnaissance institutionnelle via ses complémentarités avec le Groupe SOS.
  • la mutualisation des connaissances et expertises afin d’élargir ses champs d’action 

Notre objectif étant le passage à l’échelle grâce au soutien institutionnel et financier du Groupe SOS tout en préservant l’identité et l’indépendance du CNRA. 

Un nouveau souffle

C’est donc au sein du Pôle Agriculture et Alimentation, dirigé par Floriane Lenoir, regroupant déjà 9 structures (Fermes d’Avenir, Silver Fourchette, Blue Bees, ANDES, Les enfants cuisinent, Mamie Foodie, Manufactures de légumes, Brasserie Dullion, Territoires du vivant…) que le CNRA poursuivra l’ensemble de ses projets.

Son but ? Outiller la recette et les ingrédients les acteurs qui veulent agir pour la résilience alimentaire

  • Coté recette, le CNRA propose avec AFNOR Normalisation un tour de table pour créer le référentiel de la résilience alimentaire afin de donner aux collectivités territoriales un cadre de bonnes pratiques
  • Coté ingrédients, le CNRA crée le projet de GUILDES : écosystèmes territoriaux dédiés à l’émergence de projets alimentaires locaux (dans ce cadre réponse à l’AMI démonstrateurs territoriaux du PIA4, appuyé par Make.org Foundation et EY).

Maximilien Rouer

Président

Conseil National pour la Résilience Alimentaire

www.cnra-france.org

Menu